Une école fermée par jour depuis dix ans

Une école est fermée par jour depuis dix ans. 22 000 journées de classe ont été perdues en 2015-2016, faute de professeurs remplaçants en nombre suffisant. Les activités périscolaires sont payantes pour 40 % des familles. Quelle régression ! Le but des libéraux est de créer un marché de l’éducation en sabordant l’éducation publique, laïque et gratuite.

Nous sommes présents en observateurs à quelques réunions publiques des autres candidats. On en finirait par se demander qui était au pouvoir ces 10 dernières années tant leurs envolées sur l’école sont empruntes de lyrisme.

Pour l’un d’entre eux (devinez lequel), il suffirait que les élèves se lèvent à l’entrée du professeur pour que tout rentre dans l’ordre. Pour une autre, il faut « orienter plus tôt les élèves » en fonction de leur niveau, afin de ne pas charger les classes avec « des retardataires ». On parle ici de « filières manuelles », comme s’il y avait des métiers manuels et des métiers intellectuels (dans quelle catégorie classer le métier de chirurgien ?).

Mais aucun n’a rien à dire sur le développement de la filière professionnelle (quasi détruite au cours des deux derniers quinquennats), la revalorisation du métier d’enseignant, les moyens à accorder à l’école etc. Honte pour leur bilan, honte pour leur absence de volonté.

L’éducation n’est pas une marchandise. Elle est la principale richesse du peuple et du pays. Il est temps de réparer les dégâts !

Téléchargez notre livret thématique sur l’école en cliquant ici.

Laisser un commentaire